Accueil du site > Historique > Bisseuil : une histoire de ponts

Bisseuil : une histoire de ponts

Extrait du journal l’Union

2006, par Webmaster


Détruit en 1940 remplacé par un pont de bois en 1941 pour être véritablement reconstruit en 1963, le pont de Bisseuil est une histoire à lui tout seul. Lucien Morieux se souvient.

« EPERNAY, 23 juin 1941. - Sous un soleil estival qui évoque de joyeuses randonnées, les gars du Centre des travailleurs de Bisseuil se sont redressés. Leur chef, un jeune comme eux, Ruzé, leur a rappelé le devoir qui leur incombe : vous avez fait quelque chose de tangible. Ce pont que, tout à l’heure vont inaugurer les représentants de l’État français et des troupes d’occupation, concrétise trois mois de travail opiniâtre, de bonne volonté et de dévouement. » Le regard pétillant, l’édition originale de l’Éclaireur de l’Est - édition du 24 juin 1941 - en mains, Lucien Morieux, ce « gars » de Bisseuil né 1937, est heureux. Doublement heureux. Avec cette chronique régionale qu’il relit inlassablement, c’est toute son enfance qu’il voit défiler. C’est surtout l’histoire de Bisseuil et de ses trois ponts qui lui revient en mémoire.

Destruction

« Ce pont de bois, c’était quelque chose. Personne ne pouvait plus traverser la Marne pour se rendre de l’autre côté de la rive depuis la destruction de l’ancien pont par l’armée française le 18 juin 1941. Je ne m’en rappelle pas vraiment, je n’avais que 4 ans, mais l’inauguration de l’ouvrage avait marqué les esprits. Les Allemands avaient même apporté leur soutien. Mon frère qui était plus âgé était là. D’ailleurs toute la population avait assisté à cette inauguration ». Ce pont de bois, construit en à peine trois mois à cent mètres de celui qui fut détruit en 1940 - et dont on voit encore les derniers vestiges - a bercé la vie de la commune de 1941 à 1960. « Les gens étaient heureux. On pouvait enfin faire passer des tonnages. Nous les gamins, on traînait beaucoup. A l’époque, l’endroit était vraiment populaire. Il y avait une plage. On a tous appris à nager ici ! L’hiver, il fallait faire attention. Il fallait même attacher le pont à cause des grandes crues. Pour nous c’était vraiment quelque chose. Les gens étaient attachés à leur pont de bois ». Devenu dangereux car trop vétuste, le petit pont de bois a finalement été détruit dans les années soixante pour être remplacé par un pont « en dur », en lieu et place du premier pont. « Pour beaucoup, la disparition du pont de bois a été vécue comme un déchirement ».

Caroline Dandrimont

C’est l’armée française qui a fait sauter le pont de Bisseuil le 18 juin 1940 afin d’empêcher l’armée allemande de progresser. En 1941, un pont de bois a été reconstruit par le centre des jeunes travailleurs de France à 100 mètres de l’ancien pont. ; Lucien Morieux : « C’est en 1963 que le pont a été reconstruit -en dur - à l’endroit même du premier pont détruit en 1940 ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Nous contacter | Mentions légales | Liens
Hôtel de ville - 25, quai sud du canal
51150 Bisseuil - Tél. 03 26 58 90 67